Découvrez le processus de gestion des déchets : du tri à la transformation

Plongez au cœur du processus de gestion des déchets en explorant en détail les critères de collecte qui régissent le tri de vos déchets au quotidien. Découvrez également leur destination finale, depuis le point de collecte jusqu’aux centres de traitement spécialisés, pour mieux comprendre l’impact de vos actions sur l’environnement et contribuer activement à la préservation de notre planète

Tous les déchets se trient

Le tri en chiffre c’est 238 tonnes collectés en 2018 et 58.6% destinés à la réutilisation

Mémotri à télécharger

Trions pour recycler.

On est d’accord lorsque le camion-grue collecte les conteneurs de tri sélectif, il ne collecte que les conteneurs de tri sélectif ! Cette collecte est tout d’abord reconditionnée dans des semi-remorques au quai de transfert, à Saint Julien ou à Modane, avant d’être acheminée à Savoie Déchets pour être triée. Au centre de tri, des tris mécaniques et manuels permettent de séparer les matériaux et de les conditionner sous forme de balles pour les expédier aux différents recycleurs.

Les plastiques

Bouteilles d’eau minérale, d’eau pétillante, de soda, bouteilles de lait… Ces emballages en plastique PET ou PEHD, sont pris en charge et valorisés par le groupe PAPREC. Direction Limay (78) pour le PET incolore et Chalon-sur-Saône (71) pour le PET coloré et le PEHD. Leur procédé de recyclage se nomme la granulation : la matière est chauffée à très haute température jusqu’à obtention d’une pâte servant à la fabrication de granules de plastiques. Celles-ci serviront à la fabrication de nouvelles bouteilles, mais aussi de tuyaux, bidons de lessives, pulls en polaire, pots et jardinières en plastique.

Suivez ici l’itinéraire d’une bouteille en plastique, du tri au recyclage, avec CITEO

L’acier

Les emballages en acier de type boîtes de conserve sont pris en charge et valorisés par le groupe ARCELOR MITTAL. Ils sont acheminés sur les aciéries de Dunkerque (59) et de Fos-Sur-Mer (13). Mélangés à d’autres ferrailles, ils sont portés à une température de fusion de 1 500°C. L’acier ainsi produit servira à fabriquer de nouveaux produits pour les industries de l’emballage, de l’automobile, de l’électroménager et de la construction.

Suivez ici l’itinéraire d’une conserve en acier, du tri au recyclage, avec CITEO

L’alluminium

Les emballages en aluminium, telles les canettes de soda, sont valorisés par la société AFFIMET, du groupe AUREA. Ils sont acheminés vers la fonderie d’aluminium de Compiègne, dans l’Oise (60). Broyés, déferrés puis séchés, ils sont enfournés dans des fours à bain de sel qui en ôtent les impuretés. Le produit fini (des lingots d’alliage de 11kg) seront réutilisés principalement dans l’industrie automobile.

Suivez ici l’itinéraire d’une conserve en acier, du tri au recyclage, avec CITEO

Les briques alimentaires

Ces emballages sont pris en charge par la société REVIPAC. 67% des briques sont transportées sur le site de Laval-sur-Vologne, dans le département des Vosges (88). Les 33 % restant sont acheminés et recyclés sur le site de Porcari en Italie. Une fois en usine de recyclage, les briques sont broyées et les différents matériaux qui les composent sont séparés. Le carton récupéré servira à la fabrication de pâte à papier, rentrant dans la fabrication de papier d’essuyage, de papier toilette et d’essuie tout. Le polyane sera quant à lui transformé en barres et servira à la fabrication de mobilier urbain.

Suivez ici l’itinéraire d’une brique alimentaire, du tri au recyclage, avec CITEO

Les journaux, magazines et publicités

Ces emballages sont pris en charge par la société REVIPAC. 67% des briques sont transportées sur le site de Laval-sur-Vologne, dans le département des Vosges (88). Les 33 % restant sont acheminés et recyclés sur le site de Porcari en Italie. Une fois en usine de recyclage, les briques sont broyées et les différents matériaux qui les composent sont séparés. Le carton récupéré servira à la fabrication de pâte à papier, rentrant dans la fabrication de papier d’essuyage, de papier toilette et d’essuie tout. Le polyane sera quant à lui transformé en barres et servira à la fabrication de mobilier urbain.

Suivez ici l’itinéraire d’une brique alimentaire, du tri au recyclage, avec CITEO

Le papier en mélange et les cartonnettes

Ces emballages sont pris en charge par la société REVIPAC. 67% des briques sont transportées sur le site de Laval-sur-Vologne, dans le département des Vosges (88). Les 33 % restant sont acheminés et recyclés sur le site de Porcari en Italie. Une fois en usine de recyclage, les briques sont broyées et les différents matériaux qui les composent sont séparés. Le carton récupéré servira à la fabrication de pâte à papier, rentrant dans la fabrication de papier d’essuyage, de papier toilette et d’essuie tout. Le polyane sera quant à lui transformé en barres et servira à la fabrication de mobilier urbain.

Suivez ici l’itinéraire d’une brique alimentaire, du tri au recyclage, avec CITEO

Verre

Le verre séparé au point d’apport volontaire, est collecté par l’entreprise Guérin.

Une fois collecté, le verre trié est pris en charge par la société OI Manufacturing, société américaine possédant 9 usines verrières en France. Il passera tout d’abord par l’usine de traitement IPAQ, située à Lavilledieu, en Ardèche, où il subira une succession de tris visant à le débarrasser de ses impuretés et à détourner les matériaux infusibles du processus de recyclage. Le produit obtenu se nomme calcin et repartira en direction du site OI Manufacturing de Labégude, verrerie ardéchoise qui alimentait à l’origine la société des Eaux Minérales de Vals. Il sera alors transformé sur place en bouteilles et nouveaux contenants en verre.

Suivez ici l’itinéraire d’une bouteille en verre, du tri au recyclage, avec CITEO

Ordures ménagères

De même que pour le tri sélectif, lorsque le camion collecte les ordures ménagères, il ne collecte que les ordures ménagères !

Les camions déversent leur collecte dans des semi-remorques (une semi-remorque est équivalente à environ 3 camions-grues) qui seront acheminées à l’incinérateur de Savoie Déchets à Chambéry.

Arrivées à l’Unité de Valorisation Energétique et de Traitement des Déchets, les ordures ménagères sont pesées puis versées dans un gigantesque hangar. A ce stade commence la valorisation, elles sont brassées à l’aide d’un grappin, puis introduites dans l’un des trois fours de l’incinérateur où elles tombent sur une grille et sont brûlées à 850°C. Les résidus solides de cette incinération, les mâchefers, seront utilisés en travaux publics. Les résidus récupérés par les filtres, très toxiques, seront quant eux exportés en Allemagne où ils seront confinés dans des fûts étanches et serviront au comblement d’anciennes mines de sel.

L’énergie produite lors de l’incinération est valorisée en électricité et en énergie thermique, notamment destinée au chauffage urbain.

Sur la base de 115 000 tonnes de déchets incinérés, la production potentielle d’énergie est de :

  • 34 300 MWh par an d’énergie électrique soit l’équivalent des besoins annuels de 5 000 foyers
  • 90 000 MWh par an d’énergie thermique soit l’équivalent des besoins annuels de 9 000 foyers

Les TLC (textiles, linges de maison et chaussures)

Ces conteneurs sont collectés par l’entreprise TRI VALLÉES et acheminés dans leur centre de tri à Ugine. Les TLC seront alors soit recyclés, soit valorisés.

Certains conteneurs sont collectés par Les Ateliers de Maurienne à Saint Jean de Maurienne et à Modane. Cette association réalise un premier tri sur le contenu, cela permet d’alimenter leurs 2 boutiques. Allez y faire un tour c’est ouvert à tous.

Les DASRI

Sur simple présentation d’une ordonnance, ou lors de l’achat d’un autotest de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles, des boîtes à aiguilles jaunes à couvercle vert sont mises à disposition gratuitement.

Une fois la boîte remplie, elle est à ramener en pharmacie ou une fois par trimestre, en concertation avec l’éco-organisme DASTRI et la société TRIVALLEES, le SIRTOMM organise un système de collecte itinérant gratuit pour les particuliers. Ce véhicule stationne durant 2 heures dans 6 villes de Maurienne pour recevoir vos DASTRI. Listing passage DASTRI.

Terminus à l’incinérateur, dans des conditions sécurisées.

Les ampoules et piles